Créer une dynamique de la croissance

Avec l’Afrique, qui représente plus de 65% du stock mondial de terres arables non cultivées alors que sa population devrait doubler pour atteindre 2,4 milliards d’ici 2050, nous sommes parfaitement conscients des opportunités et des défis du continent.

Chez SOLEVO, nous partageons la conviction que l’autosuffisance agricole et la stimulation de l’industrie locale sont la clé du développement de l’Afrique. Nous sommes déterminés à participer à la dynamique de transformation du continent et à contribuer à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement de l’ONU.

Dans cette optique, les solutions que nous y développons pour nos clients, agriculteurs et industriels africains répondent à des critères de performance, de durabilité et de qualité, que ce soit pour assurer la stabilité des productions, améliorer les rendements, accompagner le développement industriel dans les secteurs forestier, minier et manufacturier moderne ou encore assurer l’accès à l’eau potable.

Soutenir l’agriculture et les industries africaines

Nos équipes de développement et commerciales travaillent en permanence à l’élaboration de solutions innovantes afin de pouvoir apporter la meilleure réponse aux besoins spécifiques des industries et agricultures africaines dans chacun des pays et chacune des régions où nous opérons.

Notre objectif est de pouvoir proposer des produits et services innovants et de qualité tout en veillant à limiter leur impact environnemental et l’exposition aux substance toxiques.

Les solutions que nous développons pour l’agriculture africaine sont adaptées à la fois aux agriculteurs individuels ainsi qu’aux exploitations plus larges.

Nous avons élaboré une gamme de solutions spécifiques pour le cacao, le café, le palmier, la noix de cajou, l’ananas, la noix de coco, le coton… En parallèle, nous travaillons au développement de produits et services permettant d’améliorer les cultures locales telles que le Sorgho, le Niébé, l’Arachide, le Manioc, L’Igname et le Sésame.

Une grande part de notre activité en R&D est par ailleurs consacrée au développement de produits à faible impact environnemental.

man agriculture tomatoes

Parmi nos innovations les plus récentes

Herbicides sélectifs de post-levée

Le problème

Quelle réponse apporter au phénomène des Cypéracées (Carex), plantes très nocives, envahissantes et nuisibles présentes dans de nombreux pays africains qui forcent souvent les agriculteurs à quitter les terres fertiles qu’elles ont envahies ?

Notre solution

Pour aider les agriculteurs à protéger et accroître les terres arables fertiles, nous avons travaillé sur une solution spécifique facile d’utilisation pour les agriculteurs individuels. Jusqu’à présent cet herbicide n’était accessible que pour les grandes exploitations agricoles. Nous avons mis au point une version qu’ils peuvent pulvériser en post-levée pour lutter contre le carex dans les cultures de riz ou de maïs (CAMELEON FLO 75). De plus, cet herbicide est sans danger pour la faune et la flore. L’ingrédient actif a été développé dans le monde entier et figure sur la liste positive de l’Union européenne.

Formulations solides d’insecticides sans solvant à base de pétrole

Le problème

Comment gérer les ravageurs résistants tels que la « Légionnaire d’automne » : Spodoptera frugiperda ou la « Noctuelle américaine du maïs » : Helicoverpa armigera, qui menacent les rendements des cultures de tomate, de maïs et de coton ?

Notre solution

Nous avons travaillé sur le développement d’insecticides spécifiques sans avoir recours aux solvants à base de pétrole. Notre travail de recherche nous a permis de développer 3 formulations d’insecticides solides qui sont aussi efficaces que les insecticides traditionnels, et n’appartiennent pas à la même famille chimique pour réduire le risque de résistance aux ravageurs (KART 50, CAÏMAN B 50 et MORAN 30). Avec ces insecticides qui sont plus spécifiques dans le ciblage des ravageurs, l’impact sur le reste de l’insecte bénéfique et sur le reste de la faune est réduit. De plus, l’absence de solvant à base de pétrole réduit l’effusion des fleurs des cultures puisqu’ils sont utilisés en alternance et non tout au long du cycle des cultures.